Coris Bank International Burkina Faso: Augmentation du capital avec 1 250 000 actions mise à prix

Coris Bank International Burkina Faso (CBI/BF) a procédé le mercredi 2 novembre 2016 au lancement officiel de son Offre Publique de Vente(OPV), suivie de l’entrée en bourse de la banque. C’était au cours d’un déjeuner de presse à SOPATEL Hôtel Silmandé à Ouagadougou, sous la présidence du P-DG du Groupe Coris, Idrissa Nassa, en présence de nombreux acteurs de l’économie et du secteur privé Burkinabè.

« La banque et la bourse sont complémentaires » dixit le DG de la Brvm, Dr Edoh Kossi Amenounve. Ses propos pourraient expliquer l’augmentation du capital de la CBI/BF et son entrée en bourse. 1 250 000 actions répartis comme suit : 1 125 000 actions réservées au grand public et 125 000 actions réservées au personnel de l’émetteur (CBI /BF) dont 25 000 aux agents des autres entités du Groupe Coris. Ainsi se résume les chiffres clés de l’OPV de la CBI/BF, lancée pour compter du mercredi 2 au 18 novembre 2016 avec possibilité de clôture anticipée. Le montant global de l’opération s’élève à trente-six milliards sept cent cinquante millions de F CFA (36 750 000).

 

Cette opération marque du même coup l’entrée officielle en bourse de la CBI/BF et faisant de la banque, la troisième société de droit burkinabè cotée à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). La Banque Autrement marque une fois de plus sa position de leaders dans le paysage financiers burkinabè et sous régionale à en croire ses responsables à travers. Selon le P-DG du Groupe Coris, Idrissa Nassa, le lancement de l’OPV ainsi que l’entrée en bourse de CBI/BF est le fruit d’une vision clairvoyante entreprise depuis la création de la banque. Et ce, pour la hisser au rang des meilleurs standards internationaux.

A travers l’ouverture de son capital, CBI/BF vise : la mobilisation des ressources afin de renforcer les fonds propres de la banque pour lui permettre d’accentuer son rôle de financement de l’économie tout en veillant au respect des règles prudentielles édictées par les autorités monétaires en matière de management et de conformité . Aussi il s’agit pour la banque d’élargir l’actionnariat à de nouveaux investisseurs dont des particuliers, des institutionnels de référence et surtout la clientèle de la banque qui est l’acteur principal de sa réussite. Egalement la banque veut motiver et fidéliser le personnel en l’associant au capital. Elle envisage du même coup accroître d’avantages la notoriété de la banque auprès du grand public et des investisseurs internationaux. Enfin parmi les objectifs de OPV CBI/BF, la banque veut assurer la liquidité des titres dès l’introduction en bourse et une meilleure valorisation de la banque et de ses actions inspirer et encourager d’autres sociétés burkinabè à entreprendre l’introduction en bourse qui passe forcément par une gestion exemplaire d de la croissance es entreprises et ce afin de renforcer la culture boursière et le partage des fruits de la croissance dans notre région.

« La cotation en bourse est un couronnement de notoriété » Dr Edoh Kossi Amenounve.

L’initiative d’entrée en bourse de la CBI a débuté en 2010 a confié le DG de la BRVM, Dr Edoh Kossi Amenounve. Pour la bourse il n’y pas d’évènement plus heureux que de voir une entreprise faire volontairement la démarche d’offrir ses actions au public en vue de sa cotation. La banque a suivi une démarche structurée qui forge l’admiration s’est-il réjouit. Il ajoute que la cotation en bourse est un couronnement de notoriété. C’est un acte qu’il faut louer car c’est accepter partager les fruits de la croissance. Dr Edoh Kossi Amenounve n’a pas manqué de louer la bonne santé financière de son institution qu’est la Brvm, pour ainsi rassurer les potentiels souscripteurs à cette OPV de la banque.
Toutes autres raisons pour encourager les souscriptions, au cours du déjeuner de presse les indicateurs de gestion de la CBI ainsi que les caractéristiques de l’offre ont été successivement présentés par la DGA CBI/BF, Alice Kaboré et le DG de la Société de Gestion et d’Intermédiation (SGI) Coris Bourse par ailleurs Arrangeur et Chef de file du Syndicat de placement, Yacouba Saré.
Les journalistes présents au déjeuner de presse sont revenus sur des questions de clarification sur les caractéristiques de l’OPV de la CBI/BF.
Le PDG du Groupe Coris a invité l’ensemble des souscripteurs à se dépêcher avant la clôture des souscriptions qui pourraient à ses dires se faire plutôt au vue de l’engouement devant les différentes SGI agrées.